Être optimiste

Vous l’avez sans doute déjà expérimenté, il est facile de gémir sur la faiblesse de tel ou tel enfant ou encore de s’apitoyer sur le manque de pédagogie des parents ou de la perversité de ce monde… Or, ce qui est négatif ne forme pas mais déprime ! Aussi, au lieu de maudire, de repousser, voire de cataloguer nos enfants, soyons, à l’imitation du père Olivaint, optimistes ! En effet, à l’un de ses confrères qui affirmait en parlant de ses élèves : « Ce sont des cruches ! » Ce père répondait très gentiment : « Mais les cruches ont des anses… » Ce n’est pas du volontarisme ou une confiance aveugle dans l’humanité mais une attitude positive qui dispose à la compréhension, à la bienveillance tout en allégeant la charge des parents ou de l’éducateur. Etre optimiste c’est donc évacuer la morosité, la tristesse de nos visages, de nos paroles…

Je le dis d’une autre façon. La joie est le soleil qui ouvre, qui dilate les possibilités de l’enfant ! Une jeune plante a besoin de lumière pour s’épanouir… Il en est de même pour un enfant qui a besoin du soleil de notre joie de vivre, pour s’ouvrir à notre enseignement. Un proverbe chinois nous le fait d’ailleurs comprendre : « L’homme qui ne sait pas sourire ne doit pas ouvrir une échoppe… » Ainsi, avant de se laisser aveugler par leurs défauts, trouvons leur des qualités… Reconnaissons leurs petits progrès, le petit pas effectué, même minime. Les remarquer c’est bien ! Lui en faire prendre conscience c’est encore mieux !  N’hésitons pas non plus, à le dire devant ses camarades, ses frères, devant la famille surtout pour un enfant qui serait en difficulté prononcée. Pour nous conforter dans cette approche, je vous livre la réflexion d’une catéchiste à son élève Bernadette Soubirous : « Tu ne seras jamais qu’une ignorante et une sotte… » Or, ces mots pessimistes s’adressaient à l’une des futures gloires de l’Eglise ! Comme quoi, on peut être animé des meilleures intentions mais exagérément grossir une difficulté et oublier l’essentiel… Utilisons, cette grille de lecture qui aide à réparer, à entreprendre sans ne se lasser jamais…

Frère Pascal

Comments are closed.